Planification et conception d'établissements de soins : une approche centrée sur l'humain

Lors de la conception d'un environnement de soins, les personnes, en l'occurrence les résidents des établissements de soins de longue durée et les patients des établissements de soins de courte durée ainsi que les soignants, devraient être au centre de tout le processus. Cette orientation est essentielle pour créer un environnement agréable et efficace qui résiste à l'épreuve du temps. 

Architectes

Il y a 7 facteurs à considérer lors de la conception d'un établissement de soins:

  • Aménager les établissements de soins pour favoriser la mobilité et la flexibilité

  • Aménager les établissements de soins pour le résident

  • Aménager les établissements de soins pour le soignant

  • Aménager les établissements pour minimiser la surcharge physique des soignants

  • Aménager les établissements de soins pour des soins efficaces

  • Concevoir les établissements de soins en fonction du nombre de soignants

  • Comment aborder la conception des établissements de soins de longue durée et de soins de courte durée

construction et rails blog 3

Aménager les établissements de soins pour favoriser la mobilité et la flexibilité

Un environnement de soins efficace et efficient doit faciliter la mobilité des patients et des résidents. Cela signifie que l'espace et l'aménagement doivent permettre l'utilisation ergonomique des aides à la mobilité et de l'équipement qui permettent aux patients et aux résidents de participer aux activités et aux soins quotidiens.

Dans le cadre du processus de vieillissement, les résidents âgés peuvent, avec le temps, devenir de plus en plus dépendants des soignants pour l'exécution de leurs activités quotidiennes. En tant que tel, leur environnement de soins doit pouvoir s'adapter à différents résidents ayant différents niveaux de mobilité, ainsi qu'à différents niveaux de cognition.

Planifier les établissements de soins de santé pour la mobilité et la flexibilité

Aménager les établissements de soins pour le résident

Le fait de sortir régulièrement les résidents du lit et de les aider à s'asseoir, à se tenir debout ou à se déplacer s'est révélé très bénéfique1 sur les plans physique et psychologique. Le fait de se lever du lit stimule les fonctions cognitives d'un résident ainsi que les fonctions vitales du corps telles que le cœur, les poumons, la vessie, les intestins, la structure osseuse et musculaire2, et la circulation sanguine.

Il a été démontré que la mobilité réduit le risque d'un certain nombre de complications médicales, telles que les lésions dues à la pression, la dépression, l'infection, les problèmes d'alimentation et la diminution rapide de la force musculaire et de la structure squelettique.

Les routines quotidiennes d'hygiène sont une occasion très importante de mobiliser le résident. Les résidents préfèrent généralement aller aux toilettes, même s'ils sont incontinents, et prendre une douche ou un bain approprié.

En utilisant toutes les occasions possibles pour stimuler et faire de l'activité, nous pouvons aider les résidents à être plus actifs et alertes, et faciliter les nombreux effets positifs du maintien de la mobilité.

Planification des établissements de soins de santé pour le résident

Aménager les établissements de soins pour les soignants

Pour les soignants, disposer d'un espace suffisant et de l'équipement adéquat pour soutenir la mobilité des résidents peut permettre à ces derniers d'être plus actifs et plus alertes. Un résident plus actif a besoin de moins d'aide, ce qui peut réduire le risque de tension et de blessures connexes.

Cela améliore le bien-être de l'aidant et lui permet d'offrir des soins de meilleure qualité. Une autre implication est l'amélioration de la rétention du personnel, la réduction du nombre de jours de congé pour maladie ou accident de travail et une plus grande satisfaction au travail, ce qui entraîne une réduction des coûts pour l'établissement de soins.

À mesure que la demande de soins de santé de qualité continuera d'augmenter, il en ira de même pour les exigences imposées aux soignants. Attirer et motiver le personnel soignant devrait être une priorité, et un milieu de travail bien conçu peut être un facteur important.

Pour le soignant, il est important d'être capable d'exécuter les tâches aussi efficacement que possible tout en minimisant le risque de blessure. Bien que la situation de soins puisse varier, chaque activité de levage, de transfert et de flexion vers l'avant pose un certain risque de surcharge physique, et un environnement de travail mal planifié ne fait qu'aggraver ce problème.

Le terme " soignant " est un terme général pour toutes les personnes qui soutiennent le résident dans l'établissement de soins. Un facteur commun à tous les soignants est qu'ils travaillent dans un environnement qui est le domicile d'une autre personne, souvent le dernier domicile dans la vie de cette personne.

Planification des établissements de soins de santé pour les soignants

Aménager les établissements pour minimiser la surcharge physique des soignants

Le risque de blessure augmente lorsqu'il n'y a pas suffisamment d'espace pour permettre l'utilisation de l'équipement et des techniques appropriées. Deux dangers principaux ont été identifiés dans les études ergonomiques : la surcharge dynamique et la surcharge statique.

Minimiser la surcharge dynamique et statique est essentiel pour réduire la tension physique et le risque de blessures pour les soignants.

La charge dynamique est la charge placée sur le corps du soignant liée à des mouvements tels que pousser, tirer, soulever, etc. Les charges statiques sont celles que subissent les soignants en raison des tensions posturales, c'est-à-dire lorsqu'ils ne travaillent pas dans une position ergonomique, par exemple lorsqu'ils doivent se pencher sur un patient pour l'aider à se nourrir ou pour le laver au lit.

La réduction de la surcharge statique est obtenue en s'assurant que le soignant est capable de travailler dans une posture de travail optimale et qu'il passe le moins de temps possible dans une position de flexion vers l'avant. Pour ce faire, on fournit des équipements réglables en hauteur, par exemple des lits, des baignoires et des chaises de douche3 4.

La surcharge dynamique est minimisée en soulevant et en transférant les patients à l'aide de l'équipement approprié, par exemple des lève-personnes, au lieu d'effectuer ces tâches manuellement5 6 7.

Aménager les établissements de soins pour des soins efficaces

Une façon de compenser au moins en partie le besoin croissant d'un plus grand nombre de personnel soignant, sans compromettre la qualité des soins, est d'améliorer leur efficacité. Un équipement adéquat, des techniques de travail ergonomiques et un environnement de soins bien planifié contribuent à améliorer l'efficacité.

Il peut également être important d'introduire des procédures de soins qui ne nécessitent qu'un seul soignant, au lieu de deux ou plus. Aider le résident à maintenir ou à améliorer son autonomie contribuera également à ce processus d'efficacité en réduisant sa dépendance vis à vis du personnel soignant.

Concevoir les établissements de soins en fonction du nombre de soignants

L'équipement moderne de manutention et d'hygiène des résidents est souvent conçu pour être utilisé par un seul soignant. L'approche du soignant peut aussi permettre au résident de recevoir une attention plus personnelle et faciliter une situation de soins plus calme. Les soins d'une seule main peuvent également être efficaces, car le soignant n'a pas besoin d'attendre qu'un collègue l'aide.

Certaines politiques exigent que deux soignants soient nécessaires pour transférer un résident avec un lève-personnes ; toutefois, dans ces situations, le deuxième soignant peut jouer un rôle passif dans la supervision du résident. Les exigences en matière d'espace recommandées dans nos lignes directrices architecturales n'ont pas tenu compte d'un deuxième soignant.

Les exceptions peuvent inclure un soutien supplémentaire pour les résidents de plus grande taille ou les patients présentant des limitations cognitives ou comportementales.

Planification des établissements de soins de santé en fonction du nombre d'aidants naturels

Comment aborder la conception des établissements de soins de longue durée et de soins de courte durée


Arjo a travaillé en étroite collaboration avec les établissements de soins afin d'obtenir des renseignements précieux sur leurs routines de soins et leurs défis, ainsi que sur les facteurs qui doivent être pris en compte dans les premières étapes de la planification et de la conception d'un environnement de soins.

En tenant compte des besoins du résident, du soignant et des conditions d'utilisation de son équipement, nous avons développé un certain nombre d'outils visuels et d'exemples pour aider à tirer le meilleur parti de chaque mètre carré.

Portail Architecte

Nous avons développé une sélection complète de dessins de plans détaillant l'espace de travail minimum requis pour que le personnel soignant puisse utiliser les aides mécaniques nécessaires comme prévu.

Ces dessins illustrent des situations de soins individuels plutôt que des pièces entières, de sorte qu'ils puissent être choisis et combinés pour convenir à n'importe quel plan d'étage de l'établissement.

Cependant, des plans complets sont également disponibles pour les types de chambres idéales, comme les chambres de résidents, les salles de bains et les locaux vidoirs, afin de fournir un guide de planification.

Nous avons développé une brochure, Nos solutions pour votre projet, qui synthétise notre accompagnement dans le cadre d'un projet d'aménagement d'un établissement de soins.

Je souhaite télécharger la brochure Nos solutions pour votre projet

En savoir plus sur notre collaboration avec les Architectes et prescripteurs

Réferences
1. Gucer et al 2013
2. Stuempfle and Dury, 2007
3. ISO Standard 11226, 2000
4. Freitag, 2007
5. CEN/ISO TR 12296
6. Nelson et al, 2009
7. Waters, 2007