Relever le défi du contrôle des infections croisées lors du choix d'une surface thérapeutique

Les établissements de santé sont confrontés à plusieurs défis, dont le suivant : gérer un protocole de lutte contre les infections croisées au quotidien. Pour garantir la sécurité des patients et du personnel soignant et selon les contextes, il est nécessaire d’établir un processus solide dans lequel les soins et les traitements peuvent être dispensés sans risque d’infections croisées, causés par des normes d’hygiène qui se révèleraient insuffisantes.

Avec l'épidémie mondiale de la COVID-19, maintenant et plus que jamais, il y a un véritable "coup de projecteur" sur le contrôle des infections croisées et sur ce qui peut être fait pour atténuer la propagation des virus et des agents pathogènes. Le personnel soignant et les établissements de soins sont sous pression pour assurer la meilleure qualité de soins, un contrôle des infections croisées efficace mais ils sont souvent contraints par un niveau de ressources similaires au passé. 

Qu'est ce qui peut être fait en matière de sélection d'équipements qui répondraient à l'exigence d'une lutte efficace contre les infections croisées ? Le choix du type de produit fait-il une différence lors du choix de la surface thérapeutique ? Quels sont les éléments à prendre en considération pour lutter contre les infections croisées

Certaines considérations essentielles doivent être prises en compte lors de la sélection de la surface thérapeutique afin de garantir une meilleure pratique dans la lutte contre les infections croisées. Les produits doivent être conçus pour répondre  aux besoins des méthodes de nettoyage rigoureuses qui sont appliquées dans les établissements de santé, garantissant la sécurité des patients. Les critères de conception se concentrent sur deux principaux domaines lors du contrôle des supports thérapeutiques : le tissu de la housse et la façon dont les matériaux sont réalisés pour protéger l'intérieur du matelas. 

Coutures soudées 

La manière dont les matériaux autour du matelas sont faits pour le protéger peut jouer une part importante dans l'efficacité contre le risque de fuite de fluides corporels ou d'autres éléments à l'intérieur du matelas. Il est largement reconnu que l'utilisation d'un matelas qui a des coutures "soudées" plutôt que cousues peut réduire le risque de pénétration de fluides. Alors que la couture perfore la housse du matelas avec des minuscules trous, la soudure lie le tissu de sorte que la soudure ne puisse pas être pénétrée. Choisir un matelas dont les coutures ont été soudées plutôt que cousues constitue une première étape pour garantir des normes élevées en matière de contrôle des infections croisées.

Tissu de la housse   

Le tissu de la housse choisi pour les supports thérapeutiques a un impact majeur sur la performance de la surface en matière de : 

  • Redistribution de la pression ; 
  • Immersion ; 
  • Enveloppement et impact sur le microclimat à l'interface de la peau. 

Le tissu choisi pour la housse doit répondre à ces caractéristiques et offrir un niveau élevé de protection contre le risque de pénétration d'un fluide à l'intérieur du matelas. Tout au long de son existence, une housse sera régulièrement soumise à diverses méthodes d'utilisation et à de nombreux types de produits chimiques de nettoyage. Comment être sûr qu'une housse possède toutes les qualités nécessaires pour répondre à ces différents besoins ? 

Lors de la sélection des matériaux de la housse, la durabilité doit être évaluée en fonction de sa résistance à un nettoyage agressif et surtout aux nombreux produits chimiques utilisés lors du nettoyage dans les établissements de soins. Si les housses peuvent être résistantes dans ce domaine, elles seront moins susceptibles de se détériorer, causant l'apparition de microfissures qui ne seront pas toujours visibles à l'œil nu, mais qui peuvent, malgré tout , compromettre l'efficacité de la housse au fil du temps et permettre l'infiltration de fluides corporels et d'autres éléments à l'intérieur du matelas. 

Enfin, il est important de suivre attentivement les conseils de nettoyage qui sont indiqués sur la notice du fabriquant pour désinfecter la surface thérapeutique et vérifier la compatibilité des produits chimiques du nettoyage utilisés. Il est également recommandé d'inspecter régulièrement les matelas afin de vérifier si leur housse n'est pas endommagée, c'est la meilleure pratique pour garantir un bon niveau de soins dans un établissement de santé. 

Pour plus d’informations, veuillez télécharger la Synthèse des Preuves cliniques sur la prévention des escarres.

Je souhaite télécharger la synthèse des preuves cliniques